Questions fréquemment posées à l'examen de la conduite

N'oubliez pas que pour bien répondre à une question, il faut d'abord bien l'écouter!
Il y a des questions concernant :

  • l'aspect intérieur de la voiture : bien sûr, il faut mettre le contact pour pouvoir répondre aux questions relatives au tableau de bord. Si on vous demande les 2 derniers chiffres de votre compteur kilométrique, ces deux chiffres sont compris entre 00 et 99.
  • l'aspect extérieur de la voiture : Etat : Abimé ou pas? - Propreté : Sale ou propre? - Fonctionnement : oui ou non?

Deux grandes règles :

1.Adapter son rapport de vitesse à son allure afin que la puissance du frein moteur soit adaptée à vos besoins. Les moniteurs donnent souvent le barème suivant pour aider les débutants à passer les vitesses ou à rétrograder au bon moment :
◦0 km/h < vitesse < 20 km/h = première vitesse.
◦20 km/h <vitesse < 40 km/h = deuxième vitesse.
◦40 km/h < vitesse < 60 km/h = troisième vitesse.
◦60 km/h < vitesse < 80 km/h = quatrième vitesse.
◦80 km/h < vitesse < 110km/h = cinquième vitesse.
◦Bien sûr, ces indications sont purement théoriques et de nombreuses situations de conduites nous amènent à les assouplir. Par exemple, il peut être judicieux de rouler en quatrième vitesse en agglomération (soit au maximum à 50km/h) dans le cadre d'une conduite économique.

2.Lors d'un rétrogradage, il faut relâcher progressivement et en douceur la pédale d'embrayage après un changement d'une vitesse à une vitesse inférieure afin de permettre au frein moteur de produire son effet efficacement mais sans brutalité.

Effectuez un appel lumineux

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
On tire la manette vers soi.
  • feux de croisement
  • feux de route ou appels de feux de route
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Allumez les feux de croisement et montrez le voyant correspondant sur le tableau de bord

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
On tourne deux fois le chapeau vers le haut pour allumer les feux de croisement.
Pour mettre en feux de position, on tourne le chapeau 1 fois vers le haut.
Afin de mettre en feux de route, on tire la manette, par la suite, vers soi.

Pour les éteindre, il faut tourner 2 fois le chapeau vers l'avant jusqu'à la position 0 (zéro).

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation de la voiture (carte grise)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
A prendre dans le pare-soleil du conducteur (montrer aussi la vignette sur le pare-brise) ou dans la boîte à gant.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Actionnez la commande du clignotant droit et montrez le voyant correspondant sur le tableau de bord

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
On monte simplement la manette
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Actionnez la commande du clignotant gauche et montrez le voyant correspondant sur le tableau de bord

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
On descend simplement la manette.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Que vous indique un voyant de couleur verte?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
le fonctionnement :
  • des feux de position
  • des feux de croisement
  • des feux de brouillard ou antibrouillard avant
  • les clignotants
  • les feux de détresse
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Qu'est-ce qui fait avancer la voiture ?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
L'embrayage : c'est la pédale de gauche.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Combien y a-t-il de frein sur une voiture?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
Trois ==> la pédale de frein (au milieu), le frein moteur, et le frein à main.

Qu'est-ce que le frein moteur?
Pour mieux comprendre ce phénomène, imaginons que vous roulez à 90 km/h sur une route sur le cinquième rapport (cinquième vitesse). Vous enlevez simplement votre pied droit de la pédale de l'accélérateur, votre voiture ne va pas tenir sa vitesse de 90 km/h mais elle va être ralentie et freinée alors que vous n'avez pas encore touché la pédale de frein, ce phénomène est celui du frein moteur. Une notion importante : pour avoir du frein moteur il faut que le véhicule roule, nous l'avons vu plus haut, mais il faut obligatoirement qu'une vitesse soit enclenchée.
Le frein à main est indiqué dans le schéma : on l'utilise au démarrage et au stationnement de la voiture. On appuie sur le bouton au dessus du manche  et on la rabaisse pour la relâcher. Pour la remettre, on tire simplement sur le manche.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Contrôlez l'état et la propreté de tous les rétroviseurs extérieurs de la voiture. Qu'appelle-t-on un "angle mort"?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
  • Vous devez vérifier pour chacun des deux rétroviseurs extérieurs (à gauche et à droite du véhicule) :
1.S'ils sont en bon état (absence d'éclats sur le verre par exemple).
2.S'ils sont propres

  • Pour vérifier l'angle mort, il faut sortir de la voiture.
C'est une zone sans visibilité depuis le poste de conduite que l'on peut compenser en se retournant.
Cette zone est particulièrement dangereuse pour les motards et les deux-roues en général car la voiture peut déboîter, sans le voir, et le renverser. Il est donc indispensable, que les conducteurs, fassent l'effort de tourner la tête avant de changer de file ou de tourner … pour la sécurité des deux-roues.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Montrer l'orifice de remplissage du produit lave-glace. Pourquoi est-il préférable d'utiliser un liquide spécial en hiver?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
C'est le bouchon bleu dans le moteur. Le liquide spécial (antigel) permet d'éviter le gel du liquide en hiver.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Contrôlez l'état, la propreté et le fonctionnement des feux de stop

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
Pour effectuer cette vérification, vous devez vous faire aider par l'accompagnateur.
Procédez comme suit :

1.Demandez à l'accompagnateur d'appuyer sur la pédale de frein.
2.Vérifiez le fonctionnement de ces feux. Ils sont situés à l'arrière de la voiture, de chaque côté du véhicule et au dessus de la vitre arrière. Il y en a donc trois de manière générale.
3.Vous devez observer à voix haute si ces feux sont en bon état, propres et s'ils fonctionnent correctement.

Quelle est la conséquence d'une panne des feux de stop ?

Les feux de stop servent à signaler l'arrêt ou le ralentissement d'un véhicule. Un non fonctionnement peut donc entraîner un risque de collision du véhicule suiveur suite à une absence d'information concernant un ralentissement ou un arrêt.

Quelle est leur utilité ?

Les feux de stop ont une utilité primordiale : ils avertissent le véhicule suiveur d'un ralentissement ou d'un arrêt.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Contrôler l'état, la propreté et le fonctionnement des clignotants, y compris les répétiteurs latéraux s'ils existent.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
Vous devez :
1.Mettre le contact et actionner les clignotants droits ou les clignotants gauches selon la question.
2.Vérifier les feux correspondants, à l'avant et à l'arrière du véhicule, sur chacun des côtés de celui-ci.
3.Indiquer s'ils sont propres et fonctionnent correctement.

Quelle est la signification de l'augmentation de la fréquence de clignotement au niveau du feu et du voyant au tableau de bord ?

Une fréquence plus rapide du clignotement au niveau du voyant du tableau de bord signifie qu'une ampoule du clignotant vient de griller, et donc que le clignotant en question ne fonctionne plus.

Quand les utilise-t-on ?

On utilise les clignotants pour avertir :
1.D'un changement de direction.
2.d'un changement de trajectoire.
3.D'un arrêt.
4.D'un départ.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger

Divers

Pour répondre aux questions, n'oubliez pas que :
  • vous êtes le conducteur de la voiture de tourisme (ou de camping) d'où les photos ont été prises,
  • vous aurez à répondre à 40 questions,
  • votre vitesse est toujours supérieure (20 km)à celle du véhicule que vous dépassez (espace de 250 m),
  • sauf avis contraire, vous êtes considéré comme un conducteur expérimenté,
  • en fonction de la situation, vous devez choisir 1, 2 ou 3 bonnes réponses.

En cas de forte pluie et la nuit sur une route sinueuse, on allume :
  • les feux de croisement
  • les feux de brouillard avant.

En cas de brouillard ou de neige, on allume :
  • les feux de croisement
  • les feux de brouillard avant
  • les feux de brouillard arrière.

En ville, on allume :
  • les feux de position
  • les feux de croisement

Dans un tunnel, on allume :
les feux de croisement.

Par contre, la nuit sur la route et en ville, en cas de noire totale (lampadaire éteint), on allume :
les feux de route

La nuit, si vous êtes derrière une voiture, on allume :
les feux de croisement.

Lors des tests, faîtes bien la différence avec la phrase commençant par :
  • je peux ...: signifie que même s'il y a les règles du code de la route, on doit tenir compte de la situation présente. Par exemple, si un automobiliste sort d'une voie de stockage pour revenir sur la route principale, on doit le laisser passer. Il est en faute mais on ne va pas risquer un accident en l'empêchant de passer.
  • je dois ... : signifie  respecter obligatoirement les règles du code de la route.

Une autre règle
les enfants jusqu'à 17 ans doivent mettre leur ceinture de sécurité
Dans une voiture, on ne peut obliger un adulte (à partir de 18 ans) de mettre sa ceinture de sécurité : mais c'est lui seule qui paiera l'amende en cas de contrôle par les forces de l'ordre

Somnolence - Fatigue
Les heures à risques sont entre 14h00 et 16h00, après un repas et entre 2h00 et 5h00 à l'aube.

Savoir s'installer et assurer la sécurité à bord :
L'installation au poste de conduite ne doit pas être négligée pour des raisons évidentes de sécurité mais également de confort. Cette installation doit être rigoureuse et précise ! Le siège devra donc être adapté à votre taille et à votre morphologie (assise, dossier et appuie-tête) , pour ensuite régler les rétroviseurs (1 intérieur, 2 extérieurs), et enfin la ceinture (toujours bien à plat sur votre corps, donc non vrillée). La sécurité à bord sera assurée si vous pensez à vérifier que tous les occupants du véhicule ont leur ceinture, que les portières soient bien fermées et qu'il n'y ait aucun voyant rouge sur le tableau de bord avant le départ. Le candidat ne peut pas recevoir de note éliminatoire pour ce critère et ne peux récolter qu'un maximum de 2 points.

Connaître et utiliser les commandes :
Les différentes commandes à la disposition du conducteur doivent être utilisées de façon à permettre la maîtrise du véhicule et d'assurer une visibilité optimale. Le candidat doit donc être capable de se servir aussi bien des commandes mécaniques (pédales, boite de vitesse…) que les commandes d'accessoires (désembuage, essuie-glace…). La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Effectuer des vérifications du véhicule :
Le candidat doit ici prouver qu'il est capable de s'assurer que son véhicule est en parfait état de circuler. Il y aura une question de vérification intérieure (portant sur un voyant, une commande…), ainsi qu'une question de vérification extérieure (contrôle d'un niveau, d'un feux…) en deux parties. Pas de note éliminatoire non plus ici, mais un maximum de 3 points possibles.

Prendre l'information :
Le candidat observe son environnement et recherche les indices lui permettant d'évoluer sans être surpris et sans surprendre les autres usagers. Vers l'avant et latéralement : Le candidat recherche les indices proches et lointains situés dans le sens de la marche ou susceptibles de rencontrer sa trajectoire. Il prend en compte les éléments mobiles (autres usagers), fixes (signalisation, configuration des lieux, etc.) et aléatoires (état du sol, conditions atmosphériques, etc.).

Vers l'arrière (rétroviseurs) :
Le conducteur vérifie régulièrement la présence éventuelle d'autres usagers. Avant d'entreprendre une action et lorsque la situation l'exige, il prend ses informations à l'aide des rétroviseurs afin de s'assurer qu'il ne gênera pas ou ne surprendra pas un autre usager situé derrière lui. En vision directe : Lorsque la configuration des lieux et la nature de l'action le nécessitent, il complète sa prise d'information par un contrôle en vision directe. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Adapter son allure aux circonstances :
Tout en respectant les limitations de vitesses, le candidat doit être capable de modifier son allure en fonction de la configuration des lieux, du contexte de circulation et des conditions météorologiques. Attention toutefois à ne pas devenir gênant ou dangereux pour les autres usagers. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Appliquer la réglementation :
Etant soumis aux limitations de vitesse jeune conducteurs, le candidat doit être capable de montrer qu'il connait et respecte les règles du code de la route. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Communiquer avec les autres usagers :
Le candidat doit être capable d'indiquer ses intentions aux autres usagers. Il doit notamment utiliser correctement ses clignotants, utiliser l'appel lumineux et l'avertisseur sonore lorsque cela est nécessaire, communiquer par gestes / signes, et s'assurer que ces intentions sont comprises par les autres usagers avant d'agir. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Partage de la chaussée :
Le candidat positionne son véhicule sur la chaussée en tenant compte de la réglementation, de l'infrastructure et des conditions de circulation. Il sélectionne la voie la plus adaptée à sa progression. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Maintenir les espaces de sécurité :
En toutes circonstances, le candidat maintient des intervalles de sécurité suffisants autour de son véhicule. Il est capable de moduler la distance de sécurité en fonction de sa vitesse et des conditions de circulation. Il augmente cet intervalle lorsque la signalisation, les conditions climatiques ou la situation l'exigent. Il s'assure de ne jamais heurter ou accrocher les obstacles fixes ou mobiles et tient particulièrement compte des usagers vulnérables. La notation varie d'éliminatoire à 3 points maximum.

Analyse des situations :
Le candidat est capable de comprendre les situations, d'anticiper leur évolution et de déceler les dangers potentiels qu'elles comportent. Il sait détecter, trier et classer les informations selon leur importance. Face aux situations de conduite, il est capable de dresser un diagnostic et un pronostic, afin de pouvoir agir en conséquence. Il peut, le cas échéant, déceler un dysfonctionnement par rapport au scénario de conduite attendu. La notation possible est de 0, 0.5, 1.

Adaptation aux situations :
Le candidat est capable de prendre et de mettre en œuvre les décisions adaptées à partir de l'analyse des situations. La notation possible est de 0, 0.5, 1.

Conduite autonome :
Le candidat doit ici montrer qu'il est capable de circuler de façon autonome en suivant une direction donnée ou en se rendant seul à un lieu donné par l'inspecteur. La notation possible est de 0, 0.5, 1.

Courtoisie au volant :
Le candidat fait preuve d'une attitude préventive et courtoise envers les autres usagers. Il prend en compte les comportements des autres usagers, notamment les plus vulnérables (piétons, deux roues, enfants, personnes âgées, etc.). Le cas échéant, il est capable de renoncer à sa priorité afin de résoudre une situation particulière. Il évite toute attitude excessive et veille en priorité à ne pas mettre en cause la sécurité et à ne pas gêner la circulation. Un point maximum.

Conduite économique et respectueuse de l'environnement :
Le candidat est capable d'adapter sa conduite dans un souci d'économie de carburant, d'économie des pièces mécaniques, ainsi que de limitation de rejet de gaz à effet de serre. Un point maximum.

Le permis probatoire : qu'est-ce-que c'est ?

Le permis probatoire a été mis en place le 1er mars 2004 pour les nouveaux conducteurs puis modifié en 2006. Les conducteurs ayant obtenu un permis probatoire disposent d'un capital initial de 6 points.

Si pendant une période de 3 ans après l'obtention du permis (vous avez obtenu votre permis depuis mars 2004 au plus tôt, ou bien avez retrouvé un permis après une période d'invalidation).
Le nouveau conducteur ne commet pas d'infraction, le nombre de points passe automatiquement à 12. Dans le cas contraire, il passe à 12 points 3 ans après la dernière infraction. Ce délai est de 2 ans pour les conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée.

Qui est concerné ?

Tous les conducteurs qui obtiennent pour la première fois un permis de conduire, mais également les conducteurs qui ont eu leur permis annulé par le juge ou ceux qui ont eu leur permis invalidé par perte totale des points (capital réduit à zéro point).

Quelle est la durée du permis probatoire ?

Le permis probatoire est doté d'un capital de 6 points pendant une durée de trois ans
Cette période est réduite à deux ans pour les conducteurs qui ont suivi la filière d'apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée).
Le délai probatoire commence à la date d'obtention du premier droit de conduire ou à la date d'obtention d'un nouveau permis, si le précèdent a été annulé ou invalidé.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger


Copyright © 2013. Tous droits réservés.

Résultats du Code

Retrait/Récupération du Permis

Consulter son solde de points sur TELEPOINTS.INFO

Payer son amende en ligne


Si vous conduisez avec des lentilles, vous devez avoir une paire de lunette de rechange dans la boîte à gants.
Carte Bleue acceptée
Carte Bleue VISA acceptée
Carte Eurocard-Mastercard acceptée
Paypal acceptéPaypal accepté
Livraison en 48/72h en France et 10 jours dans les DOM avec Colissimo
Livraison en 24/48h et 10 jours dans les DOM avec Chronopost
 

Financement du code et de la conduite

Qui sommes-nous?

Emploi Moniteur Auto-Ecole

Emploi Fonction Publique